Alexandre Fortin

Alexandre Fortin hésite initialement entre une carrière de comédien ou de psychologue. Il décide finalement de gagner sa vie en étudiant la physique fondamentale.

Il choisit de travailler sur la simulation numérique lorsqu’il se rend compte que les machines font les calculs plus vite que lui. Après de brillantes études (selon lui) il remporte en 2016 la finale régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes » grâce à une présentation sur l’invention de l’IRM.

 
UPDATE : conférence annulée pour cause d’oraux du concours de l’agrégation ! On félicite chaleureusement Alexandre Fortin d’avoir réussi jusque là et on lui souhaite tous nos voeux de réussite !
 
Vous pouvez toujours visionner sa vidéo lors de la finale régionale de « Ma thèse en 180 secondes »

 

 

IRM, gruyère et discrétisation


Comment simuler par ordinateur ce qui se passe dans notre corps durant un IRM ? Et qu’est-ce qu’un IRM exactement ? Peut-on modéliser les milliards de milliards de milliards d’atomes du corps humain avec un simple ordinateur ?
 
Pour répondre à ces questions, nous verrons que, tout comme les astrophysiciens et les climatologues, les physiciens utilisent la discrétisation ! Avec la discrétisation, les simulations numériques ressemblent à un gruyère : heureusement le goût reste le même, même s’il y a des trous !