MATh.en.JEANS

MATh.en.JEANS

Les ateliers MATh.en.JEANS permettent à des jeunes, entre 10 et 20 ans, de s’initier à la recherche mathématique pendant une année scolaire. Sur la base du volontariat (pas de sélection), des élèves travaillent en petits groupes sur un sujet proposé par un chercheur en maths ; leur enseignant ne participe pas à leurs travaux et les laisse totalement libres dans leurs choix pour répondre aux questions du chercheur. Pendant deux ou trois jours, lors de congrès annuels, les élèves présentent le fruit de cette année de recherches sous la forme d’exposés et animent des stands dans un espace forum – cette fois en ligne, mais habituellement lors de grands rassemblements. Élèves, enseignants et chercheurs échangent sur des problèmes mathématiques, souvent ludiques, entre eux et avec le grand public. Pour eux, ces événements sont aussi l’occasion de découvrir le métier de chercheur et d’assister aux conférences de mathématiciens reconnus, bien sûr adaptées au niveau des élèves. En fin d’année, notre comité d’édition reçoit et annote des articles d’élèves avant de les publier sur notre site, comme pour les articles de chercheurs en maths dans une revue scientifique.

Niveau scolaire : de la Sixième à la Terminale

Une année MATh.en.JEANS en quelques chiffres

En 2019-2020, ce sont 306 ateliers MATh.en.JEANS qui se sont inscrits, en France et à l’étranger, mobilisant plus de 4345 apprentis-chercheurs. Au total, plus de 600 sujets mathématiques ont été traités et ont donné lieu à plusieurs dizaines d’articles sur notre site. Malgré la pandémie, ils ont eu l’occasion de présenter leurs travaux lors du 31e congrès MATh.en.JEANS qui, pour l’occasion, s’est entièrement déroulé en ligne. Vous pouvez retrouver l’intégralité des exposés sur la chaine Youtube de l’association.

Pour plus d’informations concernant l’association, pour monter un atelier ou pour devenir bénévole, c’est par ici : http://www.mathenjeans.fr/accueil

Le congrès 2020-2021

Cette année encore, nos apprentis-chercheurs se retrouvent en ligne pour présenter leurs recherches de l’année. Après Saclay, Berlin, Lille, Nice et Paris, c’est à Toulouse que nous clôturerons notre 32ème congrès. Nous vous y donnons rendez-vous fin juin ! Fortement touchés par les mesures sanitaires tout au long de l’année, nos bénévoles ont su rester motivé et ont pu donner une dynamique nouvelles aux ateliers, en s’appuyant notamment sur des outils numériques.

Les rendez-vous MATh.en.JEANS sur le salon
Collégiens et lycéens de la régions Grand-Ouest exposent leurs recherches de l’année durant un congrès qui se déroule en ligne. Leurs exposés seront suivis d’un temps d’échange et de questions avec le public. Nous vous attendons donc nombreux et nombreuses pour écouter et encourager ces apprentis-chercheurs et apprenties-chercheuses. Cette journée sera également l’occasion d’assister à deux conférences mathématiques :
  • Mathématiques, mathématiciennes, ni vues, ni connues par François Sauvageot (Association Résonance – Art & Science)
  • Coupable ou pas : à vous de juger! par Ramla Abdellatif (Université de Picardie Jules Verne)
  • Programme et liens de connexion : https://www.mathenjeans.fr/Congres2021/Orleans/programme Pour plus de détails, consultez la page dédiée :  https://www.mathenjeans.fr/Congres2021/Orleans  

    2 cubes de masses m1 et m2 se déplacent sans frottements avec le sol sur une ligne droite bordée d’un côté par un mur. Initialement, le cube 1 est immobile, et le cube 2 est lancé vers lui à une vitesse v. Les rebonds entre les 2 cubes, et entre les cube 1 et le mur sont supposés se produire sans perte d’énergie.
    Combien de rebonds observe-t-on, en fonction des variables m1, m2 et v ? – Comment généraliser le résultat s’il y a plus de 2 cubes ? – Comment prendre en compte les pertes d’énergie ?

    Alice, Bernard et Carole se mettent d’accord sur une variante « chacun pour soi » de la balle aux prisonniers. Dans cette variante, chaque joueur tire la balle à tour de rôle pour tenter d’éliminer un autre joueur, le gagnant étant le dernier à ne pas avoir été éliminé. Par ailleurs, les 3 joueurs se connaissent très bien, et savent en particulier quelle probabilité chacun a de viser juste. – Les précisions sont respectivement 1/10, 1/2 et 1/3. Alice commence. A-t-elle intérêt de tenter d’éliminer Bernard ou Carole ?
    Ou bien devrait-elle faire exprès de viser à côté ?  – Comment les stratégies optimales évoluent selon le joueur qui commence, ou selon les précisions des joueurs ? – Comment jouer optimalement à 4, 5 ou plus de joueurs ?

    Vu sur le salon

    Vous pouvez également retrouver l’ouvrage édité pour les 30 ans de l’association sur le “stand” de l’APMEP. Il s’agit d’un recueil d’articles d’élèves ayant participé à un atelier MATh.en.JEANS entre 1989 et 2019.

    MATh.en.JEANS – 30 ANS Référence Brochure 490
    Pour raconter la vie de MATh.en.JEANS, le mieux est de donner la parole aux élèves au travers de leurs écrits, congrès
    après congrès. Bien sûr, les élèves ne sont pas les mêmes en 1990, en 2000 ou en 2015, et cela se voit bien dans leurs écrits.